« Je suis à l’écoute de leur vision »

Fév 26, 2021

Andreas Neil Dutli accompagne les patronnes et patrons de PME qui ont, en cours de route, perdu leur vision au profit de la gestion quotidienne de leur entreprise. Il est passé par là et se sert aujourd’hui de son expérience pour les aider à trouver leur « alignement » : la motivation profonde qui permet à chacun.e de réaliser son potentiel.  

Entretien : Muriel Raemy

Vous étiez, il y a trois ans et demi encore, en charge des projets stratégiques au sein d’une entreprise aux couleurs orange. Vous avez quitté vos responsabilités, un salaire confortable et une retraite assurée. Pourquoi ?

Andreas Neil Dutli : Une grande partie de mon énergie s’essoufflait dans des démarchent qui n’étaient plus sensées pour moi. J’étais de moins en moins motivé. Je n’ai pourtant réellement levé les yeux que lors d’une nouvelle politique salariale avec en conséquence une baisse de salaire pour moi. Avec les années je suis tombé dans une routine, j’étais formaté « orange », j’y passais ma vie et ne l’avais pas vraiment réalisé ! Il fallait que je me réveille à ce moment ! J’allais être licencié si je ne l’acceptais pas et j’étais heureux comme un gamin lorsque j’ai annoncé au CEO ma décision de ne pas me soumettre. J’ai aujourd’hui rejoint Wikane, un réseau de consultants spécialisés dans le développement des entreprises, ouvrant le champ des possibles.

Vous êtes aujourd’hui indépendant, financièrement autonome et totalement « aligné » ! Expliquez-nous !

Les débuts ont été compliqués : j’avais de nombreuses charges à payer, tout investi dans ma structure d’indépendant et le premier mandat que je devais assumer a été reporté. J’étais gentiment au fond du gouffre ! Même par mon langage, je me conditionnais à ce que la situation reste difficile : je présentais ma nouvelle activité, en espérant qu’elle allait vite se développer ! J’ai commencé par modifier la manière dont je parlais de mon métier – je développe des entreprises – ce qui, subtilement, a changé les énergies : je suis passé de l’espérance à la confiance ! Ma route a alors croisé celle de ce même patron et nous avons commencé une collaboration ! Ce n’était pas lui qui avait retardé le mandat quelques mois plus tôt, c’est moi qui n’étais pas prêt ! C’est ça l’alignement : délaisser notre mental pour entendre notre intuition et nous ouvrir à notre véritable mission.

Vous accompagnez aujourd’hui des patrons et des patronnes de PME. Que faites-vous exactement ?

J’observe, j’écoute et je pose des questions : quelle est leur vision ? Que veulent-ils faire de leur entreprise ? Selon quelles valeurs ? Quelles sont leurs aspirations personnelles ? Mon travail consiste ici à créer les actions qui aboutiront à ces finalités : identifier les incohérences et les freins – ce qui peut signifier un changement de structure, par exemple, ou à engager du personnel – organiser des dialogues entre les employés, créer des nouvelles sources de revenu, faire intervenir des professionnels de la transmission ou de la levée de fonds, entre autres. Je contribue au final à libérer l’énergie créatrice de ces dirigeant-e-s, à ouvrir de nouvelles dimensions à leurs projets et les accompagner dans la mise en place. J’ajoute que la conjoncture n’a rien, ou très peu – je pense au Covid 19 – à voir dans la santé de l’entreprise. Ceux qui affirment le contraire n’envisagent pas le problème par le bon bout. C’est une question de potentiel et de méthode.

Cette recherche d’« alignement » s’adresse finalement à chacune et chacun d’entre nous !

Il s’agit pour la plupart d’entre nous de nous libérer de nos peurs de manquer, de mourir, de ne pas être à la hauteur, etc. Nous sommes, pour la plupart, victimes de nos pensées ! Dès le moment où j’ai lâché la croyance que je devais bien gagner ma vie pour assurer ma retraite, j’ai pu créer de l’abondance et de la prospérité grâce à ce que j’aime faire. En terme marketing, on appelle ceci la création de valeur : se connaître soi-même pour développer ses talents, que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Et croyez-moi, un nombre toujours plus grand de personnes répond à son appel intérieur. J’en rencontre tous les jours, c’est beau, c’est généreux !!

Sources

wikane.com