Contaminer le monde

Jan 20, 2021

 

 

Je rêve d’un nouveau genre de virus. Une bestiole inoffensive dont l’implantation sur le nerf optique humain distordrait le point de focal: la beauté nette de la nature naturelle et humaine comme seul horizon.

Virginia Woolf, écrivaine britannique, a écrit cette phrase pendant la pemière Guerre Mondiale: « Le futur est sombre, c’est la meilleure chose qu’il puisse être ». Les perspectives d’avenir étaient alors inquiétantes, mais surtout opaques, fermant l’imaginaire et la possibilité de préjuger de l’avenir. Il fallait donc, selon elle, savoir repérer les signaux positifs, qui, à condition de les activer sans attendre aujourd’hui, peuvent s’imposer demain.

Focalisons sur les initiatives qui stimulent notre créativité – permaculture, transition, ZAD, décroissance, etc. –  elles pourrront contaminer le monde.